Aides financières

Sécurité sociale :

L'ergothérapie n'étant pas une profession conventionnée par la Sécurité Sociale, les prestations ne sont pas remboursées.

Cependant dans certains cas très particuliers, une autorisation de financement est possible par la caisse d'assurance maladie, dans le cadre du fonds d'action sociale ou de prestations extralégales, sous condition de la gravité du handicap et sous condition de revenus, et d'acceptation du dossier de demande de financement en commission.

Mutuelles / Caisses de retraite / Complémentaires retraites

Certaines mutuelles, caisses de retraite et complémentaires retraite peuvent financer en partie ou entièrement la prise en charge ergothérapique (évaluation et séances). Pour cela vous devez envoyer un devis de la prise en charge à votre organisme avant l'intervention afin d'avoir l'accord préalable et de connaître le taux de financement.

MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) :

Pour les enfants et les adultes de moins de 60 ans, ou les adultes de plus de 60 ans si la pathologie a été reconnue par la MDPH avant les 60 ans, la MDPH peut financer en partie la prise en charge ergothérapique sur dossier complet (devis et bilan ergothérapique déjà réalisé) et accord de la commission.

Organismes de financement des travaux d'aménagement de domicile :

Dans le cas d'une adaptation du logement pour compenser une situation de handicap, l'ergothérapeute intervient pour préconiser des aménagements adaptés à votre situation : morphologie, capacités, difficultés, pathologies avec une éventuelle évolution spécifique, évolution des capacités liées à l'âge...

L'intervention peut être financée selon les modalités citées ci-dessus. L'ergothérapeute vous orientera vers les organismes locaux qui peuvent apporter des aides financières : Conseil Départemental 55, CMAL, CAMEL, caisses de retraite, réduction d'impôts, programmes locaux de l'ANAH (Habiter Mieux)...